La « Lecture » et moi …

2076658830_b972053776z-1_20140219122946_000_g2l1voc4p-1-0

Le temps est venu pour moi de vous parler de mon rapport à la lecture…

Quand j’étais enfant, je lisais beaucoup… mais genre VRAIMENT beaucoup ! J’étais accro au point de lire en cachette sous la couette avec une lampe de poche dès que mes parents avaient dépassé le pas de ma chambre. Un beau jour, ma mère m’a ramené de la librairie un bouquin racontant les aventures d’un certain « Harry Potter », une révélation ! A l’heure de ce premier volet, nous étions pourtant loin d’imaginer que cette saga me suivrait jusqu’à ma majorité… Et même au-delà.

Entre 12 et 15 ans, au collège, j’ai continué à lire (surtout du fantastique) mais plus modérément car je me suis mise à écouter beaucoup de musique. J’avais des amis très ouverts d’esprits et cultivés, je me laissais porter. C’est aussi l’époque où j’ai vécu mes premiers concerts. Mais ce n’est pas le sujet, passons…

Au lycée, la filière littéraire s’est présentée à moi comme une évidence. Malheureusement, mis à part quelques pièces de théâtre et les Contes de Perrault, je ne prêtais que peu d’intérêt aux ouvrages figurant sur ma liste de lecture… Mais il FALLAIT les lire. Et ce qui pouvait être un passe-temps agréable est devenue une corvée. Je me suis alors tournée vers des lectures rapides et imagées : Des magazines, des manga et exceptionnellement quelques BD.

Une fois le BAC en poche, plusieurs années ont passé sans que je n’ouvre le moindre bouquin (hors études). Dans un premier temps je me suis tournée vers la facilité : Des romans « de gare » (Anna Gavalda, Guillaume Musso et Cie) que je lisais pendant mes longs trajets entre Toulouse et Dijon pour passer le temps. Ce n’est qu’avec mon entrée dans la vie active que j’ai doucement repris goût à la lecture. Les ouvrages de psychologie, sociologie ou développement personnel ainsi que les romans policiers retiennent toute mon attention. Mon temps de transport (bus-métro-bus) est désormais consacré à la lecture.

Lundi 16 novembre 2015. La France est en deuil et je reprends péniblement la route du travail. Comme chaque matin, je guette et trouve une place assise dans le métro, je sors ma liseuse et alors que je veux reprendre ma lecture, je me rends compte que mon cerveau se fige… hermétique. Il refuse de se laisser aller dans la lecture du moment. Mes yeux regardent une succession de lettres qui s’affichent noir sur blanc mais mon cerveau ne prend pas le relais pour leur donner un sens. Rien n’y fait, mon esprit s’obstine à analyser tout ce qui se passe autour de moi. Un « handicap » qui se renforcera encore plus suite aux attentats de Bruxelles en mars…

C’est peut-être seulement temporaire, mais je dois me rendre à l’évidence. Ma conscience est passée en mode « hyper-vigilante », je ne suis plus capable de lire, encore moins écouter de la musique lorsque je me trouve dans le métro. Depuis ce jour, je lis un peu le soir dans mon lit, sur le canapé dans la journée ou sur ma serviette de plage en vacances.

Je ne suis pas très organisée dans mes lectures. Au risque de choquer les puristes, cela ne me dérange pas de commencer des livres et de les mettre en pause le temps de lire autre chose.  Je m’adapte en fonction de mon humeur. Mon débit et mon « niveau » de lecture n’est donc pas vraiment à la hauteur d’une chronique littéraire mais peu importe, puisqu’on est là pour partager, partageons !

Et faisons vivre cette catégorie « Lecture ».

signature-lauralbdl

Et vous quel est votre rapport à la lecture ?

Est-ce que comme moi, ces évènements tragiques ont contre votre gré, modifié votre mode de vie  ?

 

 

 

Enregistrer

Publicités

14 réflexions sur “La « Lecture » et moi …

  1. Quand j’étais enfant, lire était pour moi un enfer ! je détestait ça, parce que je ne voulais pas devenir intello (les enfants et leurs bétises ahah), maintenant j’adore ça et surtout j’ai appris à aimer la lecture grâce à Harry Potter *-*

    Je n’ai pas peur en général depuis les derniers attentats, mais j’avoue que les seuls moments ou je ne me sens pas bien, eh bien c’est dans le métro parisien. J’ai tellement peur et je ne me sens pas tranquille.

  2. Je suis libraire de profession donc tu imagines mon rapport avec la lecture?! Lol. D’ailleurs, à la maison, on adore tous ça. Il y a des bouquins dans toutes les pièces!
    Harry Potter… Il y a 16 ans en arrière quand j’ai débuté dans la profession, nous n’avions qu’un seul présentoir de « Littérature Jeunesse ». Aujourd’hui, nous avons des murs remplis de romans pour ados, avec une majorité de titres fantastiques. Tout cela grace à une super auteure J.K R. Elle a lancé un nombre incalculable de jeunes lecteurs.

    En ce qui concerne les attentas, je pense que nous sommes tous touchés (peut être à différents degrés?!). Personnellement, j’ai toujours la pétoche et l’oeil partout quand nous sortons, surtout (X100) quand nous sommes avec nos enfants. Chose à laquelle je ne pensais absolument pas avant… C’est bien triste mais on ne va pas arrêter de vivre!
    Bise.

  3. En fait le bac littéraire a eu sur toi exactement l’effet contraire qu’il a eu sur moi : c’est en partie grâce à lui que j’ai commencé à m’intéresser à la lecture ! 🙂

  4. J’adore lire, peu importe l’endroit. Il m’est arrivé déjà de dévorer un bouquin le temps d’un trajet en avion sur un long courrier, tellement j’ai du mal à le lâcher quand je commence à lire !

  5. Quand j’étais gamine, j’étais aussi capable de lire à la lumière … de mon radio réveil (aïe les yeux !), et je buvais mon chocolat chaud avec une paille pour continuer à lire ^^
    Maintenant je lis quasi exclusivement au lit (peu de transport), avant de dormir. Depuis début 2016 je suis bien assidue, jusqu’à m’endormir sur mon bouquin parfois.

  6. Je n’étais donc pas la seule (je m’en doutais un peu) à me cacher pour lire avec une lampe de poche. La lecture est comme le reste il faut laisser le temps au temps. La lecture doit être un plaisir sans quoi on s’en lasse vite.

  7. Moi aussi le lisait le soir sans que mes parents le sachent. J’utilisais la lumière qui entrait par ma fenêtre. Je ne pourrais plus faire ça!

    Et moi aussi, je lis plusieurs livres en même temps. Des fois, j’ai envie d’embarquer dans un roman prenant. D’autres fois, j’ai envie de légèreté. J’aime avoir du choix.

  8. Je suis absolument comme toi ! (en plus j’habite Toulouse haha)
    Je lisais sans arrêt avant, jusqu’au jour où j’ai du poursuivre mes études à Nice, loin de ma famille, mon petit ami et mes amis. J’ai passé une année pourrie (à vivre dans une cité u dégueulasse avec une chambre de 9m², une mentalité complétement différente dans cette ville etc). J’ai passé mon année à déprimer et à pleurer (heureusement j’ai pu compter sur une amie dans ma classe). Et pendant ce temps, je n’ai pas réussi à lire un seul livre !! Dés que j’essayais, je pensais à autre chose. Je n’en avais même plus envie. Et ce, même après mon retour à toulouse. Ce n’est qu’à la fin de mon master (2 ans après mon retour dans ma ville natale) que j’ai pu recommencer à lire en tout sérénité. Aujourd’hui je reprends du plaisir à ouvrir un livre 🙂

    P.S : Harry Potter c’est l’histoire de ma vie haha. Je ne m’en lasse jamais.

    • C’est sympa d’avoir ton témoignage. Tu n’es pas la première à me dire que le plaisir de la lecture s’est retrouvé effacé par un petit épisode de déprime… D’ailleurs c’est pire encore pour les personnes devant faire face à une véritable dépression ou un burn-out car non seulement elles n’ont envie de rien mais en plus, bien souvent, les traitements altèrent leur concentration. Une amie à moi était devenue incapable de lire le moindre livre à cause de ses antidépresseurs… Alors que c’était pourtant une de ses activités favorites ! Merci d’être passée et d’avoir laissé un petit commentaire 🙂 A bientôt.

Commenter cet article !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s