DIY Couture : Sacs « à vrac » réutilisables

J’ai décidé de faire un petit pas de plus dans ma démarche écocitoyenne, en remplaçant les sacs plastiques distribués au rayon « fruits et légumes » de mon supermarché par des sacs réutilisables en tissu.

Je suis très heureuse de vous proposer un tutoriel pour réaliser vous-même vos propres « sacs à vrac ».

DIY Couture : Sacs à vrac

Vous aurez besoin :

  • D’un tissu souple (j’ai choisi du tulle souple pour sa transparence)
  • De cordon, ruban… Ou tout ce qui peut permettre de fermer un sac.

Et votre nécessaire de couture bien sûr !

fournitures

Étapes :

1 – Plier en deux le tissu : envers contre envers (le pli en bas constituera le fond du sac). Dans l’épaisseur des deux tissus et en prenant soin de garder le pli intact, découper les 3 autres côtés  (longueurs latérales + largeur du haut) de manière à obtenir un rectangle de la taille de votre choix. Dessiner un patron, ou prendre un gabarit pour être sûr d’avoir un rectangle équilibré.

2 – Épingler les deux tissus ensemble le long des deux longueurs du rectangle.

1-2

3 – Coudre au point droit à 0,5 cm du bord en veillant bien à faire un point d’arrêt au début et à la fin de chaque couture.

4 – Pour renforcer la fermeture du fond du sac et niveau du coin en bas (fond) à gauche, rabattre la couture latérale gauche le long du pli du fond de sac de façon à former un triangle et coudre perpendiculairement à la couture à 0,5 cm de l’angle formé. Répéter l’opération avec la couture latérale droite pour l’autre coin.

3-4

5 – Remettre le sac à plat. Au niveau de la largeur en haut du rectangle (partie ouverte qui forme un tube), rabattre le tissus vers l’extérieur de manière à former un ourlet sur 2 cm. Épingler.

6 – Dégager le bras libre de la machine à coudre. Placer le tube (ouverture du sac) autour du bras en veillant à ce que l’une des coutures latérales se positionne au niveau du pied de biche. Coudre au point droit tout le long à 0,5 cm du bord jusqu’à revenir au point de départ. Terminer par un point d’arrêt en cousant par dessus la couture de départ sur 1cm environ.

5-6

7 – Retourner le sac sur l’endroit. Découper une longueur de cordon correspondant à 2x la largeur du sac + 15-20 cm environ. Il s’agira du lien coulissant qui permettra de fermer le sac.

8 – Si nécessaire (pour les liens en nylon) et avec précaution, brûler l’une des extrémités du lien pour éviter qu’il ne s’effiloche pendant la prochaine étape.

7-8

9 – Fixer une épingle à nourrice à l’extrémité du lien. En haut du sac, au niveau de son ouverture, dans l’ourlet extérieur sur le côté, faire une petite incision de la taille de la largeur du lien mais pas trop grande.

10 – A l’aide de l’épingle à nourrice, glisser le lien dans la petite ouverture et faire progresser l’épingle et le lien tout le long de l’ourlet.

9-10

11 – Lorsque l’épingle et le cordon ont fait tout le tour, les faire ressortir par la même ouverture. Retirer l’épingle et nouer les deux extrémités ensemble ou bien (pour les liens en nylon), souder l’extrémité touffue à l’autre extrémité à l’aide d’un briquet ou de la flamme d’une bougie. Attention à ne pas vous brûler et à ne pas brûler le tissu lors de cette opération.

12 – Le sac est terminé. Vous pouvez à présent vérifier que le lien coulisse bien. (Si vous le souhaiter, vous pouvez également ajouter un « stop cordon » en plastique, aussi appelé « verrou de cordon » pour bloquer l’ouverture du sac quand il est fermé.)

11-12

Vous pouvez maintenant faire vos courses avec bonne conscience !

sacsavracfinal

J’espère que ce tuto vous aura plu, ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu de DIY ici !

N’hésitez pas à me donner vos impressions.

A bientôt !

signature-lauralbdl

 

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

23 réflexions sur “DIY Couture : Sacs « à vrac » réutilisables

    • Oui très léger mais j’ai un peu galéré au début avec la tension du fil. Surtout que j’avais fait un 1er test avec couture anglaise et tout le tralala mais ça compliquait la chose pour rien, le résultat était moins joli et pas plus solide. Avec de simples coutures sur l’envers la résistance à l’air d’être au top, alors pourquoi s’embêter… ! 😉

  1. Très bien , bonne initiative . Mais quelles ont été les réactions des caissières quand tu as déposé tes sacs non conventionnels sur le tapis? Est-ce que les étiquettes des prix tiennent correctement sur du tulle ?

    • Verdict ce soir au moment des courses ^^ Pour les étiquettes j’avais déjà testé et ça tenait forcément légèrement moins bien que sur le plastique mais c’est amplement suffisant pour le peu de temps qui nous sépare de la caisse. C’est un tulle souple, le maillage est très fin je te montrerai.

  2. Je me demandais justement si c’était pas mieux avec une couture anglaise mais si tu dis que non, je veux bien te croire !

    • Dans mon cas et avec ce tissu j’ai fait des « tests de résistance » avec les deux méthodes et vraiment… ça valait pas l’embêtement. Mais peut être que pour d’autres tissus ça vaudrait la peine de se donner du mal à bien faire une couture à l’anglaise. Au delà du tissu, ça dépend aussi de la taille et de la contenance souhaitée. Mon format le plus grand fait environ 25x35cm, c’est pas énorme, c’est à peu près la taille d’un sac standard.

  3. Merci pour ce tuto, je vais le garder en mémoire et surement faire un copié-collé pour l’envoyer à une association malgache qui forme les femmes à la couture 😉

    • Avec grand plaisir ! J’ai enfin testé mes sacs pour mes courses, je les trouve suffisamment pratiques. Leur transparence me permet de voir ce que j’ai mis à l’intérieur et ça c’est top ! 🙂 Merci pour ta visite à bientôt j’espère 😉

    • Merci ! J’ai remarqué que certaines explications méritaient d’être un peu plus claires par contre.. Donc je les retravaillerai demain pour être sûre que tout soit compréhensible ! 😉 A très vite !

  4. Idem ici on essaie de limiter nos déchets et par conséquent on utilise des sacs en tissu depuis plus d’un an maintenant. Nous faisons nos courses chez Biocoop donc pas de réactions étranges de la part des caissiers et pas de souci d’étiquette qui colle mal puisqu’il n’y en a pas (les aliments sont pesés à la caisse). Nous avons réutilisé des pochons que nous avions déjà mais je pense également en coudre quelques-uns supplémentaires avec des chutes de tissus donc merci pour ce tuto 😉

    • Merci beaucoup ! La couture c’est comme tout.. ça s’apprend. J’ai ma machine depuis 3 ans maintenant et j’apprends petit en en lisant les blogs, en regardant beaucoup de vidéos sur YouTube, mais aussi et surtout… En pratiquant et en faisant des erreurs ! 😉

    • Pour qqch d’encore plus mignon on peut même ajouter du biais coloré ou à motifs mais ça rajoute aussi du poids au sac du coup j’ai fait au plus simple.

  5. Oui c’est vrai… sinon utiliser du tulle de couleur… même si c’est déjà parfait comme cela 😉

    • Ça me semble difficilement faisable à la main, la couture régulière et bien serrée de la machine joue pour beaucoup dans la solidité du sac. Par contre si tu es un peu manuelle (et patiente) tu peux te lancer dans la confection de filets de provisions au crochet ! Il existe pleins tutos tres sympas sur Internet.

Commenter cet article !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s