Rentrée Project Life « à ma façon » !

Il y a bien longtemps que ma maman de m’achète plus de nouveaux cahiers et de nouveaux stylos tout neufs mais par nostalgie, j’ai conservé à l’approche de la rentrée, ce besoin infantile de me remettre sur le chemin de l’école en réorganisant mon quotidien. Le mois de septembre reste donc pour moi une période propice au renouveau. Bien plus que la nouvelle année civile ! C’est pourquoi, après des mois d’hésitations, j’ai décidé de m’embarquer dans un Project Life “à ma façon”.

 

Moi qui n’osais pas face à la contrainte de devoir scrapper avec régularité,  je me suis finalement rendu compte que je faisais un petit blocage avec mon album de scrap’ classique et qu’il serait finalement plus facile pour moi de scrapper les petits rien du quotidien chaque semaine plutôt que de devoir choisir quel moment de ma vie allait être suffisamment important pour trouver sa place sur une grande page.

Je dois par ailleurs vous avouer que mon téléphone déborde de photos prises sur le vif, au jour le jour et que dans la vie je n’aime pas trop faire des choix. Si chaque minime détail ou anecdote de ma modeste vie trouve sa place dans un « Project Life », alors oui, je suis partante à 100% !

Bon, en théorie je crois que le terme “Project Life” est une marque déposée donc je ne sais même pas si j’ai vraiment le droit de l’utiliser ici étant donné que je compte m’inspirer du concept en me passant de toute la panoplie de produits proposée par la marque de Becky Higgins et dont voici un aperçu rapide :

PL
Résultat attendu :

 

Comme déjà dit dans mon premier post sur le “Scrapbooking”, personnellement je n’ai jamais aimé ce côté “plastique”, des pochettes dédiées au scrapbooking. Elles sont d’autant plus utilisées dans les “Project Life” puisque c’est ce qui fait l’unité du projet ! En revanche, je trouve l’utilisation des cartes super sympa ainsi que l’idée de scrapper son quotidien semaine après semaine. Alors je me lance !

Recette du Project Life « à ma façon » :

Support alternatif : Goldline – Clairefontaine (Spirales ; A5 ; Portrait) *

Objectif : 1 carnet par an ; de Septembre à Août **  ; une double page par semaine

Démarrage du projet : Semaine du 1er au 7 septembre 2014

 

* Après avoir d’abord acheté un “Carnet créatif »  – « Au jour le jour”  de la marque Toga (plus grand avec un format un peu “bâtard”), je me suis finalement rabattue sur ce modèle de carnet commercialisé sur le long terme car facile à retrouver d’une année sur l’autre.

(Ça c’est mon petit côté psychorigide qui ressort !)

** Petite “entorse” pour le premier carnet : Je vais exceptionnellement commencer par une petite parenthèse au sujet de notre semaine de vacances qui remonte au mois d’Août.

(Ça c’est mon coté « tête de mule » qui ressort !)

Publicités

Page (Scraplift) : « Dimanche entre amis à Baraigne »

J’ai relevé mon premier challenge !
Mon choix s’est porté sur le Lift du mois proposé par le forum Scrap ou Café.

Pour en savoir plus sur le Scraplift, rendez-vous au bas de cet article.

Voici le modèle original de la talentueuse

Michelle de Léon

Et voici ma version

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> Bise à nos chers amis Brice et Diana <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<

Le scrap-lift est l’action de copier une page existante.

Si vous débutez, si l’inspiration vous manque totalement pendant une période ou si simplement vous craquez pour une page que vous trouvez superbe alors le copitage est pour vous.

Ce n’est en aucun cas négatif puisque le mot partage en scrap est de mise vous pouvez bien entendu scrap-lifter sans aucune arrière pensée. A partir du moment où les scrappeuses publient leurs pages c’est qu’elles les offrent à leur lectrices ou sur un site à n’importe quel internaute vous pouvez donc vous en inspirer partiellement ou en totalité.

Le scrap-lift est donc la reprise totale ou partielle d’une page : mise en page (sketch), embellissements, emplacement du titre, techniques utilisées…

Remarque : Le seul bémol à signaler dans ce genre d’activité c’est qu’il existe « une éthique scrap » c’est-à-dire quelques règles de base à respecter.

  • Lorsque vous scrapliftez soit vous gardez votre création pour vous et là pas de problème, soit vous la publiez également il est alors plus correct de préciser qu’il s’agit d’un scrap-lift et si possible de citer son auteur.
  • Le scrap-lift peut aussi être le départ d’un défi, d’un jeu entre scrappeuse. On part d’une page existante et on réalise toutes une nouvelle page en scrap-liftant et on s’amuse des résultats obtenus…Voir également le scrap-lift pour aider les enfants à démarrer.
  • Le scrap-lift a l’avantage de vous faire scrapper même si le temps ou l’inspiration ne sont pas au rendez-vous et puis « c’est en scrappant que l’on devient scrappeuse… », vous verrez que de fil en aiguilles vous vous détacherez du modèle de base pour faire vos propres créations.

[Définition proposée par Accroscrap.com ]

Cadre scrapbooking : « Comme un petit air de Famille »

En 2013 je m’étais lancé dans la confection de cadeaux faits main.

Je vous présente aujourd’hui celui offert à mes grand parents paternels :

Une page de scrapbooking 30×30 mettant en scène un photographie récente de mon papi et ma mamie avec leurs 3 enfants, pour la finition « cadeau’ elle a su trouver sa place sans un cadre fabriqué sur mesure par mon père et que j’ai peint avec une couleur d’un brun soutenu rappelant les tons utilisés sur la page.

Aperçu : *

photo

Base : Papier 30×30 illustration texture « toile de jute » et « tampons à l’ancienne »

Fond de photographie « accolade marron » et « écritures » découpés dans des feuilles du bloc « Lost and found » de My mind’s Eye

Papillons et cocarde en papier eux aussi découpés dans une feuille du bloc « Lost and found » de My mind’s Eye

Fleurs en papier rehaussées de demi-perles adhésives blanches

Rubans de haut en bas : Ruban beige surpiqûre marron acheté chez Casa ; Tissus adhésif « Fleuri liberty rose » et Tissus adhésif « Bambou » vert/blanc de la gamme « Dailylike » de Toga ; Galon zigzag beige.

Lettres « Famille » en feutrine adhésive marron

Brads métal bronze vieilli, avec strass et embellissements en résine

Etiquette + cordon chanvre (Récup) tamponnés « Comme un petit air de »avec un alphabet type machine à écrire.

Bas de la photographie rehaussé d’une fine dentelle (Récup)

 

Les coulisses de la fabrication ^^ :

nefer et pashou

 

Enregistrer

Page : Souvenir de notre tout premier « Chez-nous »

Ça y est, je me suis lancé dans mon premier exercice dont voici le résultat en image :

Scrap1

Alors tout d’abord, je tiens à préciser que c’est mon premier essai, donc je n’ai pas osé gâcher le visage de qui que ce soit vu que je ne savais pas du tout à quel résultat m’attendre pour ma première page de scrapbooking ! J’ai donc choisi de faire une page souvenir de notre premier chez nous mon chéri et moi, afin de ne risquer de vexer personne. Ce sera la première page de notre album 2011-2012. J’espère ensuite pouvoir faire un album par an. [Bonne résolution 2013 : Penser à prendre mon appareil photo pour chaque sortie, voyage, ou événement !]

Je n’ai pas acheté d’album (30×30) spécialement conçu pour le scrapbooking mais un album photo basique acheté chez Cultura avec des pages épaisses noires totalement vierge (22×22) avec reliure à spirales que j’ai ensuite démonté totalement afin de traiter chaque page une à une. Le choix du format 22×22 a été fait par soucis de place ! Je trouve que le format 30×30 n’est pas pratique pour le rangement…

Par conséquent, qui dit format plus petit, dit aussi photographies plus petites ! J’ai donc opté non pas pour un développement photo traditionnel mais j’ai simplement fait faire un livre photo sur le site de Photobox afin de pouvoir choisir moi même le format de chacune de mes photos ! J’ai pu ainsi mettre en grand voire très grand mes clichés « star ». Et en plus petits, parfois même en minuscules les clichés secondaires. Au final cela m’aura coûté un peu plus cher qu’un développement traditionnel (19,95€ les 30 pages) mais j’ai trouvé cela esthétiquement plus intéressant par rapport à mes besoins : J’ai en effet non seulement un format particulier et beaucoup de mal à ne retenir qu’une seule ou deux photos à mettre en scène, mais en plus, la matière papier du livre photo est peut-être plus facile à travailler, notamment au niveau de la découpe et du collage. Et la matière se fond peut être mieux dans la page au sens où elle dénote moins.

Voilà.

Pour les techniques utilisées, elle sont diverses.

Voici comment j’ai réalisé ma page « Souvenir de notre tout premier « Chez-nous » :

J’ai pris comme base un papier un peu couleur chanvre, façon papier recyclé, façon kraft mais pas trop. J’ai préparé mes photos en leur confectionnant un cadre noir pour plus de contraste. J’ai ensuite à l’aide de mon imprimante, fait une impression d’un plan de Toulouse en cadrant sur la partie qui m’intéressait, à savoir : l’adresse du domicile mis à l’honneur ! J’ai pointé cette adresse de deux flèches rouges tracée avec du masking tape (rouleau de papier adhésif), d’où cet effet un peu translucide du papier ruban rouge. J’ai ensuite découpé à la même largeur et déchiré en bout, quelques papier avec des notes de couleurs rappelant celles de ma page, que j’ai ensuite collé de part et d’autre de mon masking tape rouge. J’ai découpé aux dimensions de ma breloque en métal vieilli mon n° »10″ pour l’y coller à l’intérieur. Ma plaque d’Avenue à également été détourée et collée sur un papier façon « étiquette à l’ancienne ». Aux moyens de mon bloc crystal et de mon jeu de lettres silicones j’ai écrit « Ô TOULOUSE » en référence à la chanson de Nougaro que j’ai imprimé sur un papier ensuite vieilli à l’aide d’une encre « Distress Ink » et fixé avec deux rivets en coin haut/droite et bas/gauche. J’ai tamponné des lignes pointillées vertes entrecroisée sur mon fond de page. J’ai collé mes photos et mes embellissement, breloques en métal (n°10, clé…) , papiers, décalco (oiseau et papillon). J’ai terminé en soulignant ma page de deux tampons arabesques en noir. Puis j’ai collé ma page de scrap sur la véritable page noire de l’album photo.

Enregistrer

Scrapbooking : Matériel pour débuter

Je vais commencer ma petite rubrique dédiée au Scrap’ en vous ouvrant ma mallette de Scrappeuse débutante. Vous aurez ainsi un petit aperçu des quelques outils et embellissements pour bien démarrer en Srapbooking.

malettedescrap

En réalité le nombre d’outils et de fournitures est quasi infini, à l’image de votre imagination débordante ! Et ça, les boutiques de loisirs créatifs l’ont bien compris en tentant de vous faire acheter n’importe quoi à n’importe quel prix !!! Soyez donc vigilant par rapport à vos dépenses pour cette nouvelle activité. Comme d’habitude, sachez que la récup’ vous permettra de faire des économies est des créations originales et personnelles que vous ne retrouverez pas chez toute vos copines Scrapeuses.

Mais où fait… Le Srapbooking, c’est quoi au juste ?

Le scrapbooking terme anglais de « scrap » (morceau, bout, reste) et « book » (livre).

Il s’agit d’une technique créative complète, très personnelle. Le scrapbooking, ou collimage, créacollage (francisations principalement utilisées au Québec), est une forme de loisir créatif consistant à introduire des photographies dans un décor en rapport avec le thème abordé, dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus esthétique qu’un simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de scrapbooking existent. Les pratiquants et adeptes de cette pratique s’appellent des « scrapeurs » et « scrapeuses » ou des « collimagistes », plus souvent répandu en français québécois.

Le format habituel d’une page de scrapbooking est de 30 x 30 cm. Toutefois, tous les formats de page et d’album sont autorisés au gré de l’imagination et du matériel à la disposition de chacun. Une page comporte généralement un titre, un journaling (légende, souvenir…), la date et le nom des personnes présentes sur les photos.

Le scrapbooking est à la fois un loisir créatif, une forme d’art décoratif, et surtout l’occasion de coucher sur le papier, au travers des photos et des commentaires, l’histoire d’une famille. C’est une façon comme une autre de pratiquer le bricolage de manière joviale et épanouissante.

(Source : http://www.lemondedusrap.com)

Et voici un peu le contenu de ma mallette au moment de mes premier pas dans le monde du Scrap’ :

fournituresscrap

De gauche à droite et de haut en bas :

1. Colle expert Cléopâtre pour bois, tissus, papiers, cartons, plastiques, polystyrènes, porcelaines et faïences. / 2. Bloc crystal de la marque Toga et tampons électrostatiques en silicone Artemio et autres marques… / 3. et 4. Embellissements achetés ou de récupération : Rubans, tissus, dentelles, paillettes, éléments en bois, strass, pinces à linge, stickers, perles, fleurs en papiers etc… / 5. Outil manuel et dit « silencieux » pour la pose de rivets + rivets de toutes les couleurs / 6. Papiers à l’unité et blocs de papiers décoratifs.

Enregistrer