Playlist #13 : Janvier 2017

« Ghost Girl » Télépopmusic /« Black Out Days » Phantogram / « Made Of » Viola Martinsson

+ « Apologize » Silverstein + « God Save Us All » Sum 41 Lire la suite

Publicités

Je soutiens « Rendez-vous musical -1ère édition »

Vincent A. Jockin est compositeur depuis plus de vingt ans (membre de la SACEM) et il est déjà l’auteur d’une soixantaine de pièces pour formations diverses (orchestre, chœur, quatuor, piano, etc.). Et pour la première fois il se lance dans l’organisation d’un concert mais pas n’importe comment !rdvmus2_banniere2-1475700303

Lire la suite

Concert : Uli Jon Roth

ulijonroth1

Concert : Uli Jon Roth « Scorpion Revisited » [29.09.2016] Le Metronum – Toulouse

La semaine dernière, alors que j’étais en train de faire une sélection de concerts à offrir à mon homme pour son anniversaire, figurait ce fameux « Uli Jon Roth » dont le nom ne m’évoquait rien mais il était précisé qu’il était ancien membre de Scorpion.

Malgré le peu de références que j’avais de ce groupe, Scorpion, ça sonnait plutôt bien dans mes souvenirs quand même. Et puis dans le genre « guitar hero », nous avions fait le concert de « Steeve Vaï » qui était assez fou mais très amusant… Alors je me suis dit « Pourquoi pas.. » et sur un coup de tête j’ai décidé de l’ajouter à ma sélection.

Jeudi nous voilà donc au Metronum pour assister au concert d’un papi du rock (61 ans quand même), décrit comme le fils spirituel de Hendrix.

A notre arrivée la salle n’est pas très remplie et comme je m’y attendais la moyenne d’âge est plus élevée qu’à l’ordinaire. Voodoo Angel, un groupe toulousain ouvre en première partie. Au début je n’adhère pas complètement, mais finalement je me prends au jeu et je me laisse aller.

Vient le moment où la tête d’affiche entre sur scène, d’abord ses acolytes, puis enfin le fameux « Uli » qui rencontre un accueil des plus enthousiaste !

Les premières notes retentissent, je découvre avec surprise qu’il ne s’agira pas d’un concert de guitare exclusivement. Il y a un batteur, un bassiste, un second guitariste et un chanteur pour réinterpréter Scorpion. La soirée vibre au son du vieux heavy rock des années 70, cette époque que nous n’avons pas connu mais dont la musique nous est familière.

La salle est plus remplie qu’à notre arrivée. Les vrai fans reconnaissent les morceaux dés les premiers riffs de guitare et chantent les paroles qu’ils connaissent par cœur. Quant à nous on ne connaît rien, absolument rien ! Mais on se laisse volontiers envoûter le temps d’une soirée. Les doigts d’Uli Jon Roth glissent sur la guitare avec une facilité déconcertante. C’est aussi fascinant à regarder qu’à écouter.

Le meilleur moment pour moi fut certainement le moment où le groupe a mis le répertoire de Scorpion de côté pour nous offrir une reprise de « All Along The Watchtower ».

Le reste du temps j’ai vécu ce concert comme une expérience de curiosité dans un univers quasiment inconnu. Je ne vais pas dire que j’ai adoré mais je n’ai pas détesté.

C’était assez sympa 🙂


Les prochains concerts programmés à mon agenda seront des concerts plus conventionnels, au sens où je connais mieux les univers de ces artistes et que j’ai de réelles attentes vis à vis de leur représentation.

A suivre !