Rencontre avec Rose Célestine

Le web réserve parfois de belles rencontres comme celle de « Rose Célestine », une jeune illustratrice, info-graphiste, web-designer et créatrice grenobloise de 24 ans dont j’aimerais vous faire découvrir le travail et l’univers :

10 Questions à Rose Célestine Lire la suite

Publicités

Tapis narratif : Quand couture rime avec lecture !

Avez-vous déjà entendu parler des tapis narratifs ?

(Cet outil pédagogique très prisé des assistantes maternelles, instit,  conteurs…)

montapispetitpoissonblanc

Ma belle-sœur est professeur des écoles et dès sa rentrée, elle m’a confié un petit rêve… Trouver un tapis pour animer l’histoire de « Petit Poisson Blanc » à ses élèves. Elle avait repéré cette idée sur Pinterest et regardait jalousement ces fameux : « tapis narratifs », « tapis à histoire » ou encore « raconte tapis ».

Cette confession n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde… Lire la suite

Cadre scrapbooking : « Comme un petit air de Famille »

En 2013 je m’étais lancé dans la confection de cadeaux faits main.

Je vous présente aujourd’hui celui offert à mes grand parents paternels :

Une page de scrapbooking 30×30 mettant en scène un photographie récente de mon papi et ma mamie avec leurs 3 enfants, pour la finition « cadeau’ elle a su trouver sa place sans un cadre fabriqué sur mesure par mon père et que j’ai peint avec une couleur d’un brun soutenu rappelant les tons utilisés sur la page.

Aperçu : *

photo

Base : Papier 30×30 illustration texture « toile de jute » et « tampons à l’ancienne »

Fond de photographie « accolade marron » et « écritures » découpés dans des feuilles du bloc « Lost and found » de My mind’s Eye

Papillons et cocarde en papier eux aussi découpés dans une feuille du bloc « Lost and found » de My mind’s Eye

Fleurs en papier rehaussées de demi-perles adhésives blanches

Rubans de haut en bas : Ruban beige surpiqûre marron acheté chez Casa ; Tissus adhésif « Fleuri liberty rose » et Tissus adhésif « Bambou » vert/blanc de la gamme « Dailylike » de Toga ; Galon zigzag beige.

Lettres « Famille » en feutrine adhésive marron

Brads métal bronze vieilli, avec strass et embellissements en résine

Etiquette + cordon chanvre (Récup) tamponnés « Comme un petit air de »avec un alphabet type machine à écrire.

Bas de la photographie rehaussé d’une fine dentelle (Récup)

 

Les coulisses de la fabrication ^^ :

nefer et pashou

 

Enregistrer

Page : Souvenir de notre tout premier « Chez-nous »

Ça y est, je me suis lancé dans mon premier exercice dont voici le résultat en image :

Scrap1

Alors tout d’abord, je tiens à préciser que c’est mon premier essai, donc je n’ai pas osé gâcher le visage de qui que ce soit vu que je ne savais pas du tout à quel résultat m’attendre pour ma première page de scrapbooking ! J’ai donc choisi de faire une page souvenir de notre premier chez nous mon chéri et moi, afin de ne risquer de vexer personne. Ce sera la première page de notre album 2011-2012. J’espère ensuite pouvoir faire un album par an. [Bonne résolution 2013 : Penser à prendre mon appareil photo pour chaque sortie, voyage, ou événement !]

Je n’ai pas acheté d’album (30×30) spécialement conçu pour le scrapbooking mais un album photo basique acheté chez Cultura avec des pages épaisses noires totalement vierge (22×22) avec reliure à spirales que j’ai ensuite démonté totalement afin de traiter chaque page une à une. Le choix du format 22×22 a été fait par soucis de place ! Je trouve que le format 30×30 n’est pas pratique pour le rangement…

Par conséquent, qui dit format plus petit, dit aussi photographies plus petites ! J’ai donc opté non pas pour un développement photo traditionnel mais j’ai simplement fait faire un livre photo sur le site de Photobox afin de pouvoir choisir moi même le format de chacune de mes photos ! J’ai pu ainsi mettre en grand voire très grand mes clichés « star ». Et en plus petits, parfois même en minuscules les clichés secondaires. Au final cela m’aura coûté un peu plus cher qu’un développement traditionnel (19,95€ les 30 pages) mais j’ai trouvé cela esthétiquement plus intéressant par rapport à mes besoins : J’ai en effet non seulement un format particulier et beaucoup de mal à ne retenir qu’une seule ou deux photos à mettre en scène, mais en plus, la matière papier du livre photo est peut-être plus facile à travailler, notamment au niveau de la découpe et du collage. Et la matière se fond peut être mieux dans la page au sens où elle dénote moins.

Voilà.

Pour les techniques utilisées, elle sont diverses.

Voici comment j’ai réalisé ma page « Souvenir de notre tout premier « Chez-nous » :

J’ai pris comme base un papier un peu couleur chanvre, façon papier recyclé, façon kraft mais pas trop. J’ai préparé mes photos en leur confectionnant un cadre noir pour plus de contraste. J’ai ensuite à l’aide de mon imprimante, fait une impression d’un plan de Toulouse en cadrant sur la partie qui m’intéressait, à savoir : l’adresse du domicile mis à l’honneur ! J’ai pointé cette adresse de deux flèches rouges tracée avec du masking tape (rouleau de papier adhésif), d’où cet effet un peu translucide du papier ruban rouge. J’ai ensuite découpé à la même largeur et déchiré en bout, quelques papier avec des notes de couleurs rappelant celles de ma page, que j’ai ensuite collé de part et d’autre de mon masking tape rouge. J’ai découpé aux dimensions de ma breloque en métal vieilli mon n° »10″ pour l’y coller à l’intérieur. Ma plaque d’Avenue à également été détourée et collée sur un papier façon « étiquette à l’ancienne ». Aux moyens de mon bloc crystal et de mon jeu de lettres silicones j’ai écrit « Ô TOULOUSE » en référence à la chanson de Nougaro que j’ai imprimé sur un papier ensuite vieilli à l’aide d’une encre « Distress Ink » et fixé avec deux rivets en coin haut/droite et bas/gauche. J’ai tamponné des lignes pointillées vertes entrecroisée sur mon fond de page. J’ai collé mes photos et mes embellissement, breloques en métal (n°10, clé…) , papiers, décalco (oiseau et papillon). J’ai terminé en soulignant ma page de deux tampons arabesques en noir. Puis j’ai collé ma page de scrap sur la véritable page noire de l’album photo.

Enregistrer

DIY : Cadre pour boucles d’oreille

Bonjour à toutes et « tous » (pour ceux qui se seraient égarés ^^) !

Marre de perdre votre temps le matin à retrouver LA paire qui s’accordera avec votre tenue du jour? Ce petit bricolage peu coûteux et très simple est fait pour vous ! Et puisque nous avons particulièrement bon goût en matière de bijoux… nous sommes d’avis qu’ils méritent d’être encadrées !

 

Pour les afficher au grand jour, il nous faudra donc :

  • 1 vieux cadre de récup’ (ou pas) en bois de la taille de votre choix (le mien fait 70 x 29 cm)
  • 1 morceau de grillage de la forme de votre choix (grillage à poule pour ma part) mais avec des alvéoles suffisamment petites pour contenir l’ensemble de votre collection et éviter que  vous ne passiez votre vie à aller chercher vos boucles derrière votre commode ! … Et suffisamment grand pour couvrir la surface intérieure du cadre !
  • 1 pince coupante
  • 1 agrafeuse murale
  • 1 paire de gants épais (type gants de jardinage)

  1. Prenez les mesures du cadre (côtés extérieurs), enlevez  2 cm à la longueur, et 2 cm à la largeur.
  2. Et à l’aide de la pince coupante, découpez votre grillage aux dimensions calculées ci-dessus ( 68 x 27 cm dans mon cas). Attentions aux griffures, il est recommandé de porter des gants de protection pour éviter toute blessure.
  3. Une fois le grillage découpé aux bonne dimension, posez-le bien ajusté sur l’envers du cadre.
  4. Munissez vous de l’agrafeuse murale, et commencez d’abord par agrafer les 4 coins en prenant soin de bien tendre le grillage.
  5. Agrafez enfin les côtés tous les 5 à 10 cm environ (à adapter en fonction du grillage).

Et voilà !

CadreporteBO

Votre cadre est fin prêt pour être paré  de vos plus beaux bijoux !

Variantes :

Peindre ou décorer le cadre avant d’y fixer le grillage, remplacer le grillages par des rubans fixés et tendus à l’horizontale, mettre un décors de fond en papier peint, en collage de serviettes, en « masking tape » (adhésif déco) ou une pièce de tissus collée sur un support en médium (bois) derrière le grillage, fixer des crochets pour y suspendre ses colliers et bracelets… etc, etc. Il y a plein de possibilité !

Alors laissez libre cours à votre imagination et faites vous plaisir !

Personnellement, j’ai un gros faible pour les boucles d’oreilles… Ce cadre leur sera donc entièrement dédié, mais je possède en plus quelques sautoirs, colliers et bracelets qui mériteraient eux aussi leur place dans un cadre. Mon idées à long terme, c’est donc de créer d’autre cadres de tailles et formes différentes pour chaque sorte de bijoux donc je dispose, afin de pouvoir les assembler sur un même pan de mur. J’attends donc d’arpenter les brocantes et vides greniers pour trouver mon bonheur et poursuivre mon œuvre ! Mais je ne suis pas pressée.

 

 

 

 

 

Enregistrer