DIY Couture : Sacs « à vrac » réutilisables

J’ai décidé de faire un petit pas de plus dans ma démarche écocitoyenne, en remplaçant les sacs plastiques distribués au rayon « fruits et légumes » de mon supermarché par des sacs réutilisables en tissu.

Je suis très heureuse de vous proposer un tutoriel pour réaliser vous-même vos propres « sacs à vrac ».

DIY Couture : Sacs à vrac

Lire la suite

Tapis narratif : Quand couture rime avec lecture !

Avez-vous déjà entendu parler des tapis narratifs ?

(Cet outil pédagogique très prisé des assistantes maternelles, instit,  conteurs…)

montapispetitpoissonblanc

Ma belle-sœur est professeur des écoles et dès sa rentrée, elle m’a confié un petit rêve… Trouver un tapis pour animer l’histoire de « Petit Poisson Blanc » à ses élèves. Elle avait repéré cette idée sur Pinterest et regardait jalousement ces fameux : « tapis narratifs », « tapis à histoire » ou encore « raconte tapis ».

Cette confession n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde… Lire la suite

Tomates confites maison

miniature

La tomate n’est pas un aliment qui se congèle bien. Mes parents et beaux-parents ayant un jardin, je sais à quel point on peut être à court d’imagination l’été, quand on croule sous des récoltes trop généreuses !

La préparation de bocaux semble donc la meilleure option pour profiter de ce fruit toute l’année. Lire la suite

DIY : Déco murale, sans trous, ni vis !

(Idées déco dédiées aux locataires. Pour embellir nos murs sans faire de trous !)

Vue mon assiduité, les lecteurs qui ne sont ni ma famille, ni mes amis ne le savent sûrement pas mais on a déménagé fin octobre 2013.

Moi qui ai habituellement un faible pour les appartements un peu atypiques avec une âme et une histoire je me retrouve dans du archi-neuf puisque notre nouvelle résidence date de 2012 !

Il n’y a eu qu’un seul locataire avant nous qui n’a pas touché aux murs. Nous avons donc hérité de la peinture d’origine qui a le mérite d’être neutre : un blanc parfaitement immaculé ! En ce qui nous concerne nous n’avons pas envie de prendre de risques en tant que simples locataires…

Mais bon moi le blanc, je trouve ça un peu trop… Blanc !!!

… Alors je déclare l’opération « SOS murs blancs » ouverte !

Idée #1

Mon premier projet fut notre pièce bonus qui me sert de bureau-atelier.

Dans cette pièce je voulais de la couleur !!!!  A la fois flashy et rétro, j’ai opté pour du orange, plusieurs nuances de bleus, du vert, du prune et enfin du jaune moutarde !

Chez Cultura je suis allée me fournir en papiers unis avec ou sans textures et d’autres avec des gros motifs tendance géométrique (Il faut compter entre 0,50 et 1€ la feuille 30×30).

Toujours chez Cultura, trouvé en “big promo” ! : Dessous de plat + 6 dessous de verre de forme hexagonale en medium brut (à peindre). J’en ai pris 5 lots ! Soit 5 gros hexagones et 30 plus petits au total pour la modique somme de même pas 15€ hors promo.

 

IMG_20140502_180931bis

Matériel nécessaire :

  • Des supports (formes en bois ou medium)
  • Des papiers épais colorés (type papier scrapbooking)
  • Crayon, gomme, ciseaux, cutter, pinceaux …
  • Peinture acrylique
  • Colle
  • Pâtafixe

 

Pas à pas :

  1. On commence par découper les papiers de couleurs aux dimensions exactes de nos hexagones en medium. (On trace au crayon les contours et on découpe).
  2. On se lance dans le premier mélange de peinture (acrylique) jusqu’à obtenir la même teinte que la teinte dominante du premier papier choisi.
  3. On peint les bords des hexagones de medium qui accueilleront le papier en question en débordant un peu pour garder une légère marge d’erreur dans la découpe du papier… Et on répète l’opération pour chaque nuance choisie.
  4. Une fois la peinture sèche, on colle le papier sur l’hexagone avec une colle adaptée au bois et au papier (Toujours la Cléopâtre dans mon cas… elle ne me lâche plus, un vrai pot-de-colle !  😉
  5. Après séchage complet, on retaille les bords du papier si nécessaire et enfin, on dispose comme on veut sur le mur avec des points de pâtafixe. Tout simplement !

Et voilà le résultat !

hexa

Étant donné que notre pièce est polyvalente et qu’elle reste en permanence ouverte à cause des chats, mon idée était d’égayer le mur que l’on voit depuis le couloir et qui est accessoirement aussi le mur devant lequel je travaille lorsque je suis installée à mon poste.

Mais comme c’est aussi par sa fonction une pièce qui n’est jamais parfaitement rangée je ne voulais pas accentuer le désordre avec une déco trop “carré”… j’ai donc créé un mouvement qui déborde jusque sur les murs de gauche et de droite…

L’avantage de cette déco c’est qu’elle est toute simple, peu coûteuse et totalement amovible : Vous pouvez changez la disposition selon l’humeur, selon la saison et même l’emporter dans vos cartons quand vous déménagerez !

Est ce que ça vous plait ?

Enregistrer

Enregistrer

DIY : Bola de grossesse

Tout à commencé le jour où une collègue m’a parlé du « Bola » qu’elle avait porté durant sa grossesse.

Je n’avais personnellement jamais entendu parlé de cet objet.

Le Bola est un bijoux de grossesse à porter sur le ventre. Sa forme la plus courante et basique est un boule à l’intérieur de laquelle une bille roule sur un minuscule mécanisme et émet ainsi un léger tintement très doux semblable à celui d’un petit xylophone. L’origine de cet objet serait apparemment indonésienne et d’après les croyances, les vertus de ce son perceptible par le fœtus dés le 5ème mois se poursuivraient après la naissance. Le bébé reconnaitrait ce son familier qui aurait donc tendance à l’apaiser.

Je ne sais pas si cela fonctionne réellement, mais même au delà de toute croyance, je trouve que c’est un beau bijoux, et un cadeau original que nous avons donc choisi d’offrir à Marianne (ma belle-soeur)  à Noël, au cours de son 4ème mois de grossesse.

J’ai donc commandé la base : Un Bola assez épuré (Ici un modèle « Luna » en argent 925).

Et pour en faire un beau bijoux à l’image de celle qui allait le porter, nous l’avons monté sur un ruban liberty et agrémenté avec diverses perles et breloques toutes mignonnes.

Résultat en images :

Image

Enregistrer

Tapis de litière à moindre coût

« J’habite chez mon chat. »

Mais c’est moi qui fais le ménage !

Cet article s’adresse aux personnes qui ont un, deux… ou 27 chats dans leur foyer et qui en ont ras-le-bol de devoir nettoyer quotidiennement le petit millier de grains de litière que leur adorable boule de poil parsème dans toute la maison. Et je sais déjà ce que vous allez me dire…

Effectivement il existe dans les magasins spécialisés des tapis à poser censés retenir les gravillons au passage de votre félin sorti du petit coin mais d’après moi leur efficacité reste encore à prouver. Voici un petit échantillon de ce que l’on peut trouver dans le commerce :

litiere-compagnie-tapis-tappetino-en-platique

Alors avec de tels tapis, au mieux vous avez un bac classique et votre animal, bien connu pour faire ce qu’il veut de toute façon… choisira la sortie du côté opposé à celui où vous aurez installé le tapis. Oui, parce que sinon c’est pas drôle !

Au pire, vous avez une maison de toilette (bac fermé) et votre animal laissera les grains sur le tapis avant de s’y rouler dedans (c’est du vécu) et viendra ensuite vous faire des câlins sur le canapé en vous faisant cadeau de tous les petits grains remplis de pipi de chat séché qu’il aura soigneusement collé dans ses poils. Moyen, moyen, n’est ce pas ?

Avant d’aller acheter ce genre de chose vu un plus haut, je vous propose d’aller faire un tour chez notre ami suédois. La dernière fois que j’y suis allée, j’ai trouvé des sortes de paillassons en forme de « + », de dimensions 80 x 80 cm avec des poils en plastiques polyéthylène hauts de 1,4 cm. Dans mon cas ils étaient en promo, autrement le site annonce 9,99€.

liamariaPaillasson « LIAMARIA » – 9,99€ chez Ikéa

C’est exactement la matière que je recherchais pour confectionner moi-même un tapis de litière efficace !

On prends les mesures de la maison de toilette, on fait quelques tracés sur l’envers du paillasson de sorte que le tapis s’adapte parfaitement aux contours du bac. On découpe au cutter et on pose à la sortie de la litière, avec si nécessaire, un peu de pâte à fixe au sol pour que cela tienne bien et le tour est joué.schema

Non seulement les « poils » attrapent bien les grains sous les pattes jusqu’entre les coussinets, ils les retiennent bien emprisonnés mais en plus la matière est très facile d’entretien, un coup d’aspirateur et un vrai lavage de temps en temps.

tapis litière

Chez nous ce tapis a réellement fait ses preuves.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Quand le MT embelli nos abat-jours…

L’idée lumineuse du jour c’est le Masking Tape pour décorer des abat-jours !

J’avais commandé un luminaire il y a quelques semaines sur un site de ventes privées en ligne (Westwing Home & Living). Et nous l’avons reçu aujourd’hui !

Il est tout en longueur et possède 4 petits abat-jour orientables recouverts de tissus noir. On l’a pris plus pour les machins orientables que pour son esthétique…  mais bon, le look n’était pas si mal en comparaison avec tout ce que j’avais pu voir auparavant… donc Banco !

Comme je l’ai dit, mes petits abat-jours sont recouvert de tissus noir sur le dessus mais l’intérieur lui, est blanc… le blanc, le noir, moi ça ne me plait pas trop. Donc j’avais à peine ouvert le paquet que l’envie m’a saisie de vouloir customiser rapidement manière de casser  le côté « uni », « plat », « neutre » du noir et du blanc…  Pendant que chéri commençait à sortir sa perceuse j’ai donc filé en douce au bureau. Un rouleau de Masking Tape à motifs ! (Oui c’est important !!!)… et c’est parti mon kiki !

abat-jours MT

Au départ j’ai fait ça « juste pour voir » et puis en fait, finalement j’ai adoré parce que…

TADAAAAAAAAAAAAM !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

P1080260

Les motifs apparaissent par transparence !

Au final je suis assez fière parce que :

1/ J’avais pas prévu de faire ça

2/ J’avais pas non plus prévu de publier un article ce soir

et 3/

A l’heure où j’écris cet lignes, j’ai eu le temps de customiser mes 4 bidules, de perdre mon cutter de précision, de le retrouver, de prendre les photos, de rédiger mon article… alors que Chéri est encore perché sur son escabeau en train de s’énerver sur le montant à fixer et à brancher.

Tout ça pour dire que c’est simplissime et que ça prend vraiment pas plus de 10 minutes !